Un média 100% écolo,

sans paraben & sans gluten !

Numérique et écologie

Le duo improbable !

Avant de lancer notre média sur un site internet et de lancer en parallèle nos réseaux sociaux, on s’est posé une question :

Comment promouvoir des initiatives locales écoresponsables aujourd’hui sans polluer ?

Alors bien sûr, peu importe le format que nous aurions choisi, nous allons polluer dans tous les cas, mais est-ce qu’on peut réduire nos émissions de CO2 en étant sur Internet ?

La réponse est oui !

Cela fait quelque temps qu’on vous parle de nouvelles astuces pour réduire vos émissions à travers un nouveau fournisseur d’énergie, en soutenant les commerces locaux, en changeant de banque, bref plein de petites actions que vous pouvez faire au quotidien pour aider un peu plus la planète à survivre.

Et aujourd’hui on vous donne quelques clés pour continuer de lire nos articles tout en respectant la terre !


Internet aujourd’hui, c’est plus de 1400 millions de tonnes de CO2 soit 2,5 % du total du CO2 produit par l’humanité. Et sur ces 2,5 %, ⅓ sont dû aux data centers et aux réseaux, alors que les ⅔ restant sont dû aux utilisateurs soit toi, moi, Titouan, et même Robert !


Et si Titouan tire sur le câble quand il stream, Robert tire aussi dessus quand il veut faire sa partie de scrabble en ligne !


Mais du coup, comment qu’on change pour moins polluer tout en continuant d’aller sur Facebook se souvenir de l’anniversaire de sa tante ?

Et bien, c’est simple Jamy ! Déjà, si l’électricité qui te fournit ton accès à tes appareils et outils informatiques est bas carbone (Comme avec Planète Oui ! ou Enercoop), et bien ça fait évidemment baisser considérablement tes émissions de CO2.

Car finalement, ce qui pollue le plus quand on veut avoir accès à Wikipédia pour faire son exposé sur Piet Mondrian, c’est pas seulement ton moteur de recherche - que tu peux d’ailleurs changer pour Lilo ou Ecosia pour moins polluer aussi - c’est surtout la provenance de l’électricité que tu vas utiliser !

En effet, la consommation des data centers en termes d’énergie n’a pas bougé ces dix dernières années alors que le trafic numérique a été multiplié par 12.

Et si tu veux avoir une consommation numérique encore plus verte, tu peux aussi te tourner vers la sobriété numérique en n’achetant pas neuf tes appareils - le reconditionné ou l’occasion sont un bon parti-prit - et en recyclant et réparant tes appareils !


Et surtout, si tu veux en savoir plus, Super Demain, diffuse ce samedi 14 novembre un podcast avec François Berthoud - Ingénieure de recherche au CNRS et experte des impacts environnementaux du numérique. Elle a co-construit et dirige le groupe EcoInfo depuis une dizaine d'années. - et Nicolas Nova - Professeur et chercheur en anthropologie des techniques. Il enquête actuellement sur le lien entre numérique et écologie par le biais d'un travail sur les boutiques de réparation. - sur la question suivante :

Le développement du numérique condamne-t-il notre futur sur terre ?

0