Un média 100% écolo,

sans paraben & sans gluten !

Quand la haute couture devient le premier relai de l'écologie

On t’a déjà parlé mode et écologie avec la mise en avant de l’initiative étudiante Hauld’Up il y a quelques semaines et on revient pour un épisode spécial haute couture !

Blair Waldorf et Serena Van Der Woodsen ont qu’à bien se tenir, on a trouvé notre Cristina Cordula de la fashion écolo !

Je te parle évidemment de Vivienne Westwood qui est en ce moment mis à l’honneur au musée du tissus de Lyon jusqu’en Janvier 2021 alors cours-y avant qu’un confinement vienne bloquer tous tes plans !


Vivienne Westwood, pour ta gouverne, est une styliste née en avril 1941, qui dès les années 2000 pense ses créations en accords avec des valeurs écologiques, sociales et humaines. C’est ainsi qu’en 2007 elle publie son manifeste intitulé Active Resistance to Propaganda : Manifesto où elle invite les citoyens à réfléchir, à s’engager dans la lutte pour les droits humains et en faveur de l’écologie.
Pour elle, “acheter moins pour consommer mieux” devient son crédo et le clame haut et fort lors des manifestations auxquelles elle apparaît, et également à travers ses collections qu’elle réfléchi avec l’angle écologique et sociale qui lui tient à coeur.

La fast fashion très peu pour elle, pour autant elle prône un modèle économique lié à l’écologie en annonçant que “Ce qui est bon pour la planète est bon pour l’économie. Ce qui est bon mauvais pour la planète est mauvais pour l’économie”. Une manière de dire qu’il est important de penser l’économie et l’écologie ensemble afin de pouvoir continuer de vivre sur cette planète.


Tu pourras penser à ça la prochaine fois que tu iras chez Zara ou Primark plutôt que sur Vinted ou aller au Fripclub échanger tes fringues !

2