Un média 100% écolo,

sans paraben & sans gluten !

Dictionnaire Chlorophyllé

Episode 5 : Dette écologique

La semaine dernière nous parlions de la résilience écologique, et s’il ressort quelque chose de tout ça c’est que notre bon gros Robert la confond toujours avec la dette écologique.

Quel solution me direz vous ?

Expliquons à ce bon Robichou ce qu’est la dette écologique.

« La dette écologique est un concept qui désigne une forme de dette non monétaire. Deux sous-concepts peuvent être distingués, qui parfois s'additionnent :



C’est pas moi qui le dit, c’est Wikipedia.

Cette notion a émergé comme parallèle et réponse à la dette financière qui notamment asphyxie les pays du Sud. Elle est aussi née d'un contexte de crise environnementale, à la croisée des notions d'inégalités et environnementales et de responsabilité sociale et environnementale.

La dette écologique ne prétend généralement pas donner un prix à la nature (qui pourrait conduire à une marchandisation du vivant), mais évoque ou définit les responsabilités socio-environnementales et les obligations qui en découlent, dans un esprit de justice sur le plan de l'accès équitablement partagé aux ressources . Elle évoque ou invoque d'autres notions proches telles que celles d'inégalités écologiques, de solidarité écologique et de remboursement de la dette écologique, dans un esprit de « justice environnementale »


Ça, c’est pour la définition mais finalement le plus important réside dans une de ses conséquences : le jour du dépassement.
Il s’agit de la date chaque année ou l’humanité a consommé son budget annuel en ressources.
Cette année c’était le 22 aout, presque à mi-parcours, nous pouvons donc affirmer que l’humanité a pour le moment besoin de 1,6 planète pour être pépouze dans son canapé.

Bien sûr Robert, on a qu’une seule planète hein, ça serait trop facile, donc à l’avenir ferme ton robinet pendant que tu te laves les dents et éteint la lumière quand il fait jour dehors.

Sinon la planète va se dessécher comme un pruneau oublié au soleil et je te jure que ça ne sera bon pour personne.

Compris Robert ?

1