Un média 100% écolo,

sans paraben & sans gluten !

Semaine de la mobilité ou de l’immobilité ?

Si tu es parmi ce monde depuis décembre/janvier, tu as dû te rendre compte que La Covid-19 a fait son show cette année, et le tapis rouge est pour elle toute seule pendant encore un bout de temps d’après les chiffres.

Petit résumé des épisodes précédents de cette année 2020 :



On s’est rendu compte que ce confinement avait fait du bien à notre petite planète because tu prenais plus le 4x4 pour aller au boulot puisque t’étais en “télétravail”. Donc dame nature s’est reposée et a repris un peu de force !

Mais voilà après deux mois et demi, c’est le retour au travail avec le masque sur le nez toute la journée alors que t'enchaines les calls avec Jean-Mi qui a refait sa terrasse pendant le confinement. Forcément c’était plus tranquille quand t’étais en mi-pyjama, mi-costume chez toi.

Depuis mi-mai, les gens privilégient les transports individuels plutôt que commun pour cause de flip.total.qui.se.comprend de chopper ce virus alors que t’as tes vacances à Marseille. Parce que ton billet à Bora Bora a été annulé. Parce qu’encore une fois on revient au même souci, la Covid-19 est toujours là.
Et PERSONNE ne veut prendre des risques et c’est tant mieux !
Et toi qui n’avait plus l’habitude de te lever 2h plus tôt pour finir dans les bouchons ou serré dans la rame de métro, voilà que ce train-train (oui je t’inclus même si tu prends le TER), quotidien revient.

Nous on a un bon plan pour que ton chef te laisse être à 75% en télétravail !

Comme chaque année, la semaine de la mobilité s’organise autour de diverses initiatives et notamment le fait de changer ses modes de déplacements pour des modes de déplacements plus écologique et avec une empreinte carbone moins importante.

Mais finalement, la semaine de la mobilité cette année ça ne serait pas la semaine de l’immobilité ?
On l’a vu, beaucoup d’entreprises ont été contraintes de mettre leurs employés en télétravail alors que leur politique interne n’était pas favorable dû souvent à des préjugés sur le taux de productivité.
Donc pourquoi ne pas continuer le télétravail même si les employés n’y sont plus contraints ? Ça fait du bien à la planète, ils passent moins de temps dans les transports, ils peuvent adapter leurs horaires à leurs contraintes personnelles, ils sont souvent plus productifs car moins de dérangement intempestifs (comme Sandrine qui te demande l'agrafeuse, ou Pierre qui te propose ton dixième café de la journée).
Et si ton boss te dit que le lien social se perd à distance, ce qui peut paraître vrai au premier abord, je ne conseille pas 100% le télétravail mais 3,4 jours par semaine en fonction des équipes ou des contraintes des employés, cela reste gérable !
En plus, aujourd’hui, bons nombres d’outils informatiques existent pour justement garder ce lien ! Des e-coffee, des escape game à distance, des jeux online, des visio conférences etc…

Et toi alors, la semaine pro, mobile à vélo, ou immobile dans ton bureau ?

4